Rechercher des articles

  • Effacer les filtres

Liens Europe Ecologie

Suivez-moi !

Derniers articles

Eurogroupe : une réunion décisive pour la solidarité européenne face au COVID 19

L’Eurogroupe se réunit le 7 avril, pour discuter des mesures complémentaires de sortie de crise socioéconomique provoquée par la pandémie de Covid-19. Au menu des discussions, activation du mécanisme européen de stabilité, mobilisation accrue de la banque européenne d’investissement, création d’un instrument de financement temporaire de réassurance chômage. Notre réaction commune avec la délégation Europe Ecologie au Parlement européen.

Michèle Rivasi et David Cormand, coprésident.e de la délégation écologiste française au Parlement européen et Damien Carême, Karima Delli et Claude Gruffat, membres de la commission des affaires économiques et monétaires réagissent aux enjeux de cette rencontre.

« Cette réunion est une opportunité pour l’Union européenne de rendre réelle la solidarité que toutes et tous demandent. Cette solidarité seule de nature à répondre à cette crise inédite qui touche l’humain et donc le cœur de notre activité.
Les mesures temporaires déjà prises et les nouvelles propositions sur la table ne vont pas assez loin et certaines d’entre elles sont de nature à endetter les Etats déjà les plus fragilisés par la crise et d’amplifier une surveillance budgétaire inappropriée vis à vis de ceux déjà affaiblis.

Les écologistes demandent a minima la création d’un instrument de mutualisation des dettes ou « coronabonds », destiné à financer les dépenses publiques durant au moins 2 années. Cet instrument permettrait de sauvegarder et de promouvoir les investissements publics dans les secteurs liés au déploiement du Pacte vert dans tous les Etats membres.

L’Europe sociale doit reprendre également tout son sens avec un véritable mécanisme d’assurance chômage, la proposition SURE de la Commission européenne se base sur une bonne intention mais doit être repensée pour éviter de réendetter les Etats en raison de taux d’intérêts élevés.

S’endetter oui mais de façon commune et solidaire et pour investir dès maintenant pour l’avenir.

Nous savons que les dettes publiques vont augmenter, mais nous avons besoin d’investir dès aujourd’hui pour que les déficits de demain ne s’aggravent pas. La Banque centrale européenne a ici son rôle à jouer. Elle peut créer de la monnaie en annulant une partie des dettes des Etats et il faut lui permettre d’irriguer l’économie réelle en finançant par exemple directement les banques publiques.

Nous devons placer le green deal, le pacte vert comme réponse à la crise et plan de reconstruction de nos sociétés trop fragilisées par des règles et mécanismes obsolètes. Relocalisations de nos productions, écoconditionnalité, souveraineté alimentaire, aides directes aux salarié.e.s, etc, nous devons changer nos modèles»

Les écologistes européens ont également mis en ligne une pétition pour soutenir le projet des coronabonds.

    Laissez votre commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.*