Rechercher des articles

  • Effacer les filtres

Liens Europe Ecologie

Suivez-moi !

Derniers articles

Bisbilles à Bruxelles sur la labellisation bio du sel

Interrogé par le Figaro j’ai rappelé que l’on ne pouvait pas mettre au même plan sel de mer (renouvelable et très riche en minéraux et oligo-éléments) et sel de mine (produit transformé), notamment lorsqu’il s’agit d’en labéliser en bio une forme de présentation particulière (sel aux herbes par exemple).

Renouvelable à l’infini, le sel de mer est issu de méthodes de production artisanales en phase avec l’environnement et les impératifs climatiques (valorisation de zones humides pour la captation de carbone, préservation d’écosystèmes et de biodiversité, respect des cycles naturels préservation des paysages…).
Au vu de son mode de production industriel très chimique et de sa disponibilité non renouvelable, on peut estimer que la qualités du sel de mine devrait par contre le cantonner à ses usages industriels et pour le salage des routes.
Article à retrouver sur le site du Figaro.

    Laissez votre commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.*