Rechercher des articles

  • Effacer les filtres

Liens Europe Ecologie

Suivez-moi !

Derniers articles

Agriculture de demain : les jeunes risquent d’être déçu·es !

En visitant le Salon de l’agriculture 2022 en compagnie de Yannick Jadot, j’ai pu mesurer le décalage entre l’impératif écologique qui devrait s’imposer et les tendances actuelles. Déjà peu enclins à la transition agroécologique, les tenants du modèle agricole dominant français et européen instrumentalisent les conséquences de la guerre en Ukraine pour stopper les rares avancées arrachées au niveau européen.

Grand moment de la vie agricole, le Salon de l’agriculture 2022 aura donc été percuté par la crise en Ukraine. Si tout le monde semble d’accord sur les constats – le modèle agricole européen est bien trop dépendant du gaz russe et notre résilience alimentaire n’est pas assurée dans les conditions actuelles –, c’est peu dire que les solutions proposées divergent fortement entre les tenant·e·s du modèle agro-industriel actuel et le projet porté par les écologistes et les défenseur·e·s de l’agriculture paysanne.

La crise actuelle impacte le secteur agricole au niveau énergétique bien évidemment, mais aussi au niveau de sa dépendance aux importations de matière première pour nourrir le bétail ou celles d’intrants comme les engrais de synthèse, massivement utilisés chez nous. Si l’on y ajoute l’explosion du prix des céréales et le gel des exportations ukrainienne, cette crise constitue également un risque majeur à court terme pour l’alimentation et la stabilité de régions entières situées à nos portes (Egypte, Maghreb, Liban…). Un risque alimentaire également réel chez nous au vu de l’inflation en cours sur les produits de première nécessité (essence, farine, pâtes…).

Pour nous, écologistes, cette situation valide malheureusement ce que nous prônons depuis longtemps, à savoir la nécessité d’une agriculture paysanne, reterritorialisée, sortie de l’élevage industriel et accompagnée d’une réflexion sur un contenu de nos assiettes plus végétal. Un modèle qui doit également accompagner les pays structurellement dépendants mais surtout revitaliser, quand cela est encore faisable, les tissus agricoles détruits au fil du temps par nos exportations massives.

Il y a peu j’ai demandé à des militant·e·s des Jeunes Ecologistes leurs attentes pour l’agriculture de demain. Ils et elles l’imaginaient :

  • Plus proche des consommateurs·trices.
  • Plus bio.
  • Plus respectueuse de la biodiversité.
  • Plus transparente.
  • Plus rémunératrice pour celles et ceux qui la font.

Dans les travées du salon j’ai d’ailleurs croisé des paysan·ne·s qui se battent pour offrir à ces jeunes le modèle dont ils et elles rêvent. J’ai échangé avec les acteur·rice·s du monde agricole, les paysan·ne·s et des étudiant·e·s en agronomie qui sont le futur de l’agriculture, et qui l’imaginent également plus résiliente et respectueuse de l’environnement. Et si aujourd’hui ils sont trop peu et trop peu aidés, nous ne lâchons rien et restons mobilisé·e·s à leurs côtés, comme toujours. Merci à elles et eux, ils sont l’avenir.

Malheureusement – et le salon en était également la vitrine – pour M. Macron, les industriels et la FNSEA (syndicat agricole majoritaire) l’agriculture de demain, pour répondre à ces défis doit aller vers toujours plus de technologie, de GPS, de chimie, d’OGMs, de financiarisation, d’exportations… tout ce qui mène pourtant le modèle actuel dans le mur et qui nous rend dépendant des humeurs de pays comme la Russie ou la Chine.

Après avoir gagné la récente bataille sur la réforme de la Politique agricole commune, globalement vidée de toute ambition environnementale, les industriels continuent leur travail de sape pour que les maigres ambitions écologiques encore imaginables via la stratégie européenne « De la Ferme à la Fourchette » soit définitivement enterrées. Je ne me résigne pas et reste comme d’habitude mobilisé pour les empêcher d’avoir le dernier mot et assurer un futur à nos paysan·ne·s, notre alimentation et nos territoires.


Ci-dessous une vidéo revenant sur ma rencontre avec les Jeunes écologistes et ma réaction en sortie du Salon de l’agriculture

 


Retour en quelques images sur la visite du salon avec Yannick Jadot

(crédit photo : Margot L’Hermite)

    Laissez votre commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.*